Plan de travail 18

La méthode des indices combinés

Aussi appelée méthode “naturelle”.

AVANT TOUT

 

Il s’agit d’une méthode de planification plutôt que de contraception.

 

AVEC HORMONES ?

Non

 

PENSES-Y

Une fois assimilée (après environ 3 mois), les observations (températures et glaires) ne doivent être faites que pendant une quinzaine de jours par cycle.

 

ATTENTION !

Ne protège pas des IST.

Comment ça marche ?

Symptothermie© et Sensiplan© sont des appellations labellisées. Elles renvoient à la méthode de calcul qui identifie les périodes fertiles grâce à différents paramètres : la température du corps et l’épaisseur, la couleur et la texture de la glaire cervicale (et/ou la position du col de l’utérus). Les spermatozoïdes pouvant vivre jusqu’à 5 jours dans le col de l’utérus et la période fertile étant de 4 à 5 jours par mois, la méthode permet de délimiter la période de fécondation de celle où il n’y a pas de risque de grossesse. L’efficacité dépend de la motivation et de l’implication des partenaires dans les premiers mois pour bien intégrer toutes les informations et subtilités. Elle nécessite une formation sur 3 cycles menstruels minimum, une bonne auto-discipline ainsi qu’un style de vie assez régulier.

Comment la mettre en pratique ?

Durant la période fertile (une dizaine de jours en moyenne par mois), les partenaires qui ne souhaitent pas une grossesse doivent choisir d’utiliser des méthodes barrières ou de s’abstenir de pénétration vaginale. La Symptothermie©, si elle n’est pas une contraception à proprement parler, elle permet par contre le partage de la charge contraceptive (lorsque le compagnon opte pour le préservatif en période fertile par exemple). Si elle demande un apprentissage, elle ne présente aucun effet secondaire et permet une gestion autonome de ses périodes de fertilité .

Avantages

Convient aux femmes ou aux couples qui souhaitent espacer les grossesses, peuvent se passer de rapports sexuels avec pénétration pendant plusieurs jours ou utiliser une méthode barrière durant cette période..

Bon à savoir

• Ne protège pas des infections sexuellement transmissibles.

• Les cycles ne sont pas réguliers chez toutes les femmes, et les périodes d’ovulation peuvent varier suite à des événements externes (fortes émotions, etc.). Un apprentissage de cette méthode est essentiel.

• L’auto-observation peut être contraignante (devoir prendre sa température et observer ses glaires tous les jours), nécessite de bien connaître son corps et d’y être constamment attentive.

• Il est fortement recommandé de doubler leur utilisation avec des méthodes mécaniques, dites « barrière », comme le diaphragme ou le préservatif (interne ou externe) ou avec des méthodes hormonales comme la pilule, le patch, la piqûre, le dispositif intra-utérin ou l’anneau.